Romane Rose

5190qtabbql

Romane Rose


1 - Présentez-vous en quelques phrases :

Me présenter serait gâcher votre plaisir de me découvrir à travers mes histoires ou mes élucubrations (plus nombreuses qu’il le faudrait et qui gâchent irrémédiablement l’habit de sérieux que je tente de me tailler ! En couture, je ne suis pas très douée lol).

A part ça, je suis avant tout une romancière.

Oui, oui, je revendique haut et fort mon statut d’auteure de romances à l’eau de rose, gnangnan, bourrées de clichés et idéales pour passer un petit moment à la plage ou dans les toilettes !

J’adore la romance de gare et j’en écris pour le plaisir de garnir mes étagères de bibliothèque avec mes propres histoires. Le côté narcissique de ma personnalité s’en trouve ravi. Accessoirement, comme cales, les bouquins, c’est pas mal aussi.

2 - Dans quelles conditions, écrivez-vous ?

Dans toutes les conditions tant que j’ai un crayon ou un ordinateur sous la main, à la rigueur un téléphone. Je n’ai aucune difficulté à me plonger dans un écrit dès lors que l’inspiration est là. J’aime particulièrement le silence. J’ai la chance (ou malchance, c’est selon) d’habiter à la campagne et de pouvoir, dès que le temps le permet, de m’installer sur la terrasse et écrire au son du chant des oiseaux ou de leurs engueulades ! C’est fou le vocabulaire outrancier qu’ils emploient parfois lorsqu’ils se volent dans les plumes !

3 - Avez-vous déjà une idée pour votre prochain livre ?

Plus qu’une, puisqu’un certain nombre d’histoires traine dans mon ordinateur. De la romance, de la romance, de la romance.

Pour les autres cases, les lecteurs cocheront eux-mêmes, je suis trop flemmarde pour me casser la tête à caser mes récits dans les nouvelles catégories où de toute manière, je me perds toujours.

4 - Auto-Édition : choix ou dépit ?

Indéniablement choix et je ne le regrette pas.

J’aime construire de A à Z les futurs flops !

En refusant un de mes textes, la maison d’édition m’a permis de me lancer dans cette aventure particulière.

Tout construire, tout imaginer, devenir correcteur, éditeur, graphiste, vendeur à la petite semaine, camelot sur les foires représente un énorme travail, mais le : « c’est moi qui l’ai fait » compense les soucis rencontrés.

Lorsque vous tenez votre ouvrage entre vos mains, c’est… magique !

Et pas besoin d’attendre un hypothétique tirage papier de vos récits. C’est un sacré plus et tant pis si je ne vends rien, le but reste de concrétiser un vieux rêve.

5 - Qu’est-ce qui vous donne systématiquement le sourire ?

D’écrire des imbécilités pour chasser la morosité.

Un avis enthousiaste sur une de mes histoires (j’évite tous les avis déprimants).

Un lecteur qui vient toquer à la porte, qui m’encense et se prosterne à mes pieds (faut pas exagérer tout de même, une petite discussion suffit à mon bonheur).

Un énorme chèque de ma ME (ah non, là, faut pas rêver !).

Le partage tout simplement, dans la bonne humeur, la joie et un brin de dérision.

6 - Votre citation préférée et pourquoi ?

Aucune citation parce que j’ai une mémoire de poisson rouge et j’oublie même qui je suis.

Une de Descartes à ma sauce :

J’écris donc je suis.

Je crois que j’y dis tout.

7 - À part l’écriture, quelles sont vos autres passions ?

Beaucoup trop et elles débordent dans mes romances. Si je devais les lister, nous n’en finirions pas lol.

J’aime toucher à tout.

8 - Un lieu qui vous aide à vous ressourcer ?

Le silence. C’est le plus bel endroit que je connaisse pour puiser à la source de soi. Faire tout de même attention au tarissement de la source par manque d’alimentation extérieure.

9 - Quel est votre pire souvenir d’auteur ? Et le meilleur ?

Le meilleur souvenir reste le premier mail reçu de la maison d’édition m’annonçant la sélection d’une de mes histoires. Je n’en suis pas revenue, je me suis dit « chouette, je suis publiée. A moi la gloire, les pépettes et les croquettes au caviar !!! »

Le pire de mes souvenirs : le premier avis négatif sur un de mes livres. Coup de bambou assuré, envie de tout arrêter parce que je ne suis pas une battante et déprime carabinée pendant six mois avec engloutissement de trois tonnes de chocolat !

Le chocolatier du coin m’en remercie encore, j’ai sauvé sa boutique !

10 - Quel est le dernier livre que vous avez lu ?

Le livre de Madeleine Petitpantalon, « Vis l’aurore de ta sagesse », une auteure auto-éditée dont j’apprécie beaucoup les textes, plein de douceur et de beaux sentiments. Si vous ne connaissez pas, n’hésitez pas à la découvrir.

Sa page Facebook :Cliquez ici fds2016
Sa page auteur sur Amazon :Cliquez ici fds2016
Son site :
Cliquez ici fds2016