Marushka Tziroulnikoff

1er couvromanjnspjsmc 1 orig

Marushka Tziroulnikoff


1 - Présentez-vous en quelques phrases :

Bonjour, je suis Marushka. Je suis née il y a fort fort longtemps dans une contrée fort fort lointaine… ou pas !

En fait, je trouve qu’il est difficile de parler de soi, c’est sans doute pour cela que j’écris.

Je dirais alors que je suis une femme plutôt complexe (mais quelle femme ne l’est pas !), un savant mélange de douceur et de dureté. Je suis tout autant protectrice qu’indépendante, tout à la fois mère et amazone, calme et survoltée, tolérante et incisive. Je suis hyper émotive et empathique, mais j’aime bien aussi provoquer la polémique.

Les personnes qui me fréquentent me trouvent au premier abord super cool et sympa, mais aussitôt qu’elles tentent d’abuser, elles sont toujours surprises de me découvrir féroce et intransigeante. Je n’ai pas l’esprit de vengeance et je ne suis pas rancunière, mais par contre, je n’oublie jamais rien. J’ai beaucoup de flair aussi, de l’instinct et de l’intuition et j’ose trancher.

J’aime ou j’aime pas et quand je n’aime pas, il est juste impossible de me faire changer d’avis. Ce qui est certain, c’est que je suis une personne entière et du coup, je ne laisse pas les autres indifférents : ils m’aiment… ou pas du tout !

2 - Dans quelles conditions, écrivez-vous ?

Hum, un peu difficile de répondre parce que je bouge tout le temps et je n’ai pas d’endroit fétiche.

Ce qui revient par contre, c’est le besoin de m’isoler, d’une certaine façon. J’aime être seule, mais pas totalement coupée de mon environnement. J’aime être dehors si possible, sur une terrasse ou sous une véranda. J’ai besoin de sentir les éléments comme l’air et puis surtout j’ai besoin de voir loin, que la vue soit dégagée. Puis, je mets les écouteurs dans mes oreilles et j’écris en musique, presque toujours. Le choix des musiques dépend de ce que j’écris dans l’instant et de l’énergie que je souhaite favoriser : mélancolie, colère ou paix…

Si quelqu’un est dans la pièce, ce sera un peu compliqué pour moi, mais j’arrive toujours à me débrouiller, c’est mon côté caméléon, je suis hyper adaptable, trop paraît-il.

3 - Avez-vous déjà une idée pour votre prochain livre ?

J’ai des idées pour les quinze prochains livres. En fait, j’en écris plusieurs en même temps, sous des pseudos différents, au gré des énergies qui me traversent et qui me mettent de telle ou telle humeur. Mais là, je mets un point d’honneur à terminer mon second roman autobiographique qui sortira cette année.

J’écris aussi beaucoup de nouvelles et j’ai un gros projet de plusieurs recueils qui paraîtront en français et en anglais.

Et puis il y a aussi de la poésie, des thrillers, des essais, et tout plein d’autres choses.

Le truc, c’est de les terminer parce que moi, j’adore commencer, mais finir… c’est une toute autre histoire. Je pourrais peut-être écrire un bouquin sur ce sujet d’ailleurs.

4 - Auto-Édition : choix ou dépit ?

Choix totalement conscient et assumé. J’ai besoin de me sentir totalement libre et il est juste hors de question que quelqu’un me dise quoi couper dans mon texte, pinaille sur ma mise en page ou m’impose une couverture.

En cela, je mets en pratique ce que mes parents m’ont appris : on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Mais j’accueille les conseils, les avis et les critiques, tant que ce n’est pas imposé par un éditeur.

Et puis, j’aime prendre mon temps aussi et je n’aurais pas supporté que l’on me mette la pression pour X raison.

Je me la mets suffisamment toute seule, la pression.

5 - Qu’est-ce qui vous donne systématiquement le sourire ?

Tout ! J’ai un tempérament plutôt optimiste et je vis les choses à fond. Je pars du principe que l’on peut rire et sourire de tout sans pour autant manquer de respect à qui que ce soit.

Après, chacun a le droit d’être susceptible, ce que je comprends très bien puisque je suis moi-même une grande sensible.

J’aime le sourire de mon homme à moi, j’aime le colibri qui butine les fleurs, accompagné par son ami le bourdon, j’aime les gouttes de pluie dans lesquelles la lumière s’irise, j’aime le souffle du vent et la caresse du soleil sur ma peau.

J’aime tout quoi et tout me fait sourire… ou presque…

Il y a un truc qui ne me fait pas sourire, c’est la bêtise humaine, mais bon, comme ça ne me fait pas sourire, je préfère ne pas m’étendre sur le sujet.

6 - Votre citation préférée et pourquoi ?

Vivre et laisser vivre. Pourquoi ? Parce que quand on vit sa vie et qu’on laisse les autres vivre la leur, à leur façon, c’est le meilleur moyen pour éviter les conflits.

Mais j’aime bien aussi : pour vivre heureux, vivons cachés. Celle-là, c’est parce que je crois qu’en étalant trop son bonheur (ce que j’ai tendance à faire) on finit toujours par susciter la jalousie… ou pas !

En fait non, j’ai surtout besoin de cultiver mon jardin secret, mes rêves, mon imagination. Et puis mon monde intérieur est si vaste et si précieux ! Je ne le partage qu’avec celles et ceux qui ont trouvé grâce à mes yeux et là, je suis super généreuse.

7 - À part l’écriture, quelles sont vos autres passions ?

L’homme de ma vie pardi ! C’est vrai de vrai, je ne rigole pas là.

Il est mon tout, mon autre moi-même. Nous sommes fusionnels et nous le vivons bien. Et puis je suis aussi passionnée par la vie en général. J’adore manger, voyager et boire un coup, j’adore le contact avec les animaux, j’adore rencontrer les gens mais j’aime aussi beaucoup ma tranquillité. Je suis une solitaire sociable, juste ce qu’il faut.

8 - Un lieu qui vous aide à vous ressourcer ?

La nature. N’importe où, mais dans la nature, cela peut-être un désert de sable, une montagne enneigée, une falaise bretonne avec la mer en contrebas… Il y a bien des falaises en Bretagne, non ?

Et puis je suis raide dingue de mon nouveau pays, le Royaume-Uni. Il y a des lieux magiques à découvrir, c’est une terre de légendes.

9 - Quel est votre pire souvenir d’auteur ? Et le meilleur ?

Le pire, c’est sans conteste la rédaction et la sortie de mon premier roman. Mon compagnon aime à dire que j’ai vécu une vraie grossesse, un vrai accouchement et une vraie délivrance. Il sait de quoi il parle, il est père de trois enfants et il a assisté leur mère à chaque naissance. Mais pour moi qui n’ai pas d’enfant, je peux vous dire que cela a été atroce. J’étais dans un stress incroyable, pleine de doutes et tout et tout.

Le meilleur souvenir ? Et bien c’est maintenant, dans l’écriture de mon second roman, la suite du premier. J’ai un réel plaisir à l’écrire, rien à voir avec l’autre. Mais l’intention dont il est investi est différente, totalement différente.

10 - Quel est le dernier livre que vous avez lu ?

Le livre d’une amie qui va sortir prochainement, au mois d’août je crois. Elle m’a fait le magnifique cadeau de me le soumettre alors qu’il était en cours d’écriture. Et celui-là, je l’achèterai avec une dédicace parce que c’est mon amie et parce que son livre parle d’amour.

Sa page Facebook :Cliquez ici fds2016
Sa page auteur sur Amazon :Cliquez ici fds2016
Son site :Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire