La guerre Edalfirienne : L’exilé de Gollora

41olspokzdl

Chronique :

Titre :
La guerre Edalfirienne : L’exilé de Gollora

Auteur :
William Emmanuel Lacoursière.

Parution : 01/01/2019 – Auto-Édition.


300 Pages.


W.E Lacoursière me contacte directement par mon blog « Parole de Nadine ». Je suis toujours étonnée de voir des auteurs me demander de donner mon avis sur leurs écrits ! Je ne fais pas de chroniques, je relate tout simplement ce que je ressens pendant ma lecture. Je suis une lectrice lambda, mais très passionnée. C'est parti pour la lecture d’un roman médiéval.

Il y a très très longtemps dans le village de Gollora, vivait Halfdan, un enfant de 10 ans, entouré de son père Gardefer, grand orfèvre et qui a initié son fils à cet art, et de sa mère Arnaëlle qui l’élève avec amour, avec l’aide de Cordellia, sa nurse.

Au cours d’un repas, ils entendent un crieur qui traverse le village à cheval pour annoncer à la population que sur un édit du roi d’Honnered que tous les cultes sont bannis, sauf celui de Gorid-Dür, le dieu préféré de l’Obscurité.

C'est une terrible nouvelle, car les parents d’Halfdan sont des partisans d’un autre culte. Ils doivent fuir, car au mieux, ils se font arrêter, au pire ils se font tuer !

La seule solution à leurs yeux, c'est de partir et laisser Halfdan à Gollora avec Cordellia. Abandonné par ses parents, Halfdan est dans l’obligation à son tour de fuir son village, car les hordes du ténébreux Quavartien sont de retour pour détruire leur monde et pour que la prophétie ne se réalise pas.

Comment Halfdan va-t-il réagir à cet abandon ?

Un jeune enfant peut-il vaincre les forces du mal ?

W.E Lacoursière est un auteur canadien du Québec et me prévient que si je ne comprends pas les expressions ou structures de phrases, je lui fais signe. Je n'ai pas beaucoup été déstabilisée par les expressions canadiennes, j'ai même trouvé que cela leur donnait un côté poétique, plein de charme.

W.E m’a emmenée dans de lointaines contrées, noircies par les forces du mal, où des êtres maléfiques et hideux veulent anéantir le monde. Où un jeune enfant découvre un grand secret familial sur une prophétie.  Un combat entre le bien et le mal ! De la magie, de l’amitié, du rêve au cauchemar, des êtres mystérieux, une soif de liberté sur les croyances et pensées.

Je me suis laissé emporter et envoûter par cette histoire. J'ai vraiment ressenti toute la noirceur, la cruauté, la souffrance, la peur, mais aussi l’espoir, la force de croire en soi et d’avoir confiance en ses partenaires.

Une histoire médiévale bien ficelée, tellement bien détaillée qu’on a l'impression d'être avec les personnages.

Un excellent roman que je ne peux que vous conseiller de découvrir.

Résumé :

An 255 du Cinquième Âge : cité de Gollora. Un conflit aux origines millénaires éclate par la rébellion du Royaume d'Honnored, créant ainsi le plus terrible des schismes idéologiques jamais vécus par l'Humanité à travers des contrées du Continent d'Edalf.

Halfdan, abandonné par ses parents alors qu'il était encore jeune, se verra confronté, avec sa gouvernante Cordellia, à s'exiler hors de sa ville natale, Gollora, et à la fuir.

Maintenant, les hordes malfaisantes du Ténébreux-Quavartien, Hartavskull du Royaume d'Aesrit, de retour après cinq mille longues années, sont à leurs trousses.

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :Cliquez ici fds2016

Commentaires (2)

LEFEBVRE HELENE
  • 1. LEFEBVRE HELENE | 18/01/2019
J'aime les romans qui se situent à l'époque médiévale !
Cette chronique m'a permis de sentir l'accroche que je pouvais avoir avec ce livre.
Dès que je fini les 6 tomes d'une autre épopée que j'ai commencé, je vais aller vivre un peu avec Halfdan !!!
Merci à toi Stéphanie
Hélène
lepharelitteraire
  • lepharelitteraire (site web) | 23/01/2019
De rien, ravie de t'avoir donné des idées de lecture.

Ajouter un commentaire