Le jour des innocents

51eoopbobhl sx365 bo1 204 203 200

Chronique :

Titre :
Le jour des innocents

Auteur :
Vincent Martorell

Parution : 08/11/2018 – Néo Book


196 Pages.


Ce ressenti a failli ne jamais avoir le jour ! Le mail de Vincent s’est retrouvé inclus dans mes spams. Et heureusement que je m'en suis aperçue, sinon je serai passée à côté d’un excellent roman.

Vigans sur Yvette

En ce mois d’août 1914, 15 hommes de ce petit village, âgés de 21 à 35 ans, partent avec le cœur gonflé de fierté, ils vont défendre l’honneur de la France. Pour leur départ, les habitants leur font une haie d’honneur pour leur dire au revoir. C'est un peu comme une fête, les drapeaux tricolores s’affichent dans les rues, la Marseillaise retentit partout. Ils sont tous unis et pensent que cette guerre sera courte et qu’ils les reverront bientôt...

Marius, Gabriel, Valentin et bien d'autres sont des hommes de la terre, qui se retrouvent du jour au lendemain en soldat. Ils partent confiants.

Cette euphorie ne dure que quelques jours, car déjà la mort a fauché certains d'entre eux !!! Le malheur apporté par cette guerre plane maintenant sur ce village. Tous les villageois tremblent, se terrent chez eux dans l’attente d’une mauvaise nouvelle, en espérant que ce soit pour le voisin et non uns des leurs... jusqu'au 28/12/1919, où l’on inaugure le monument aux morts et là... deux soldats reviennent et tout va basculer.

Comme vous vous en doutez, j'ai lu ce formidable roman en une soirée, car Vincent avec son écriture fluide, prenante, nous rend complètement addict, on tourne les pages sans s’en apercevoir, tellement on est pris dans l’histoire. Celle-ci a pour décor la 1 ère guerre mondiale, et parle surtout du retour des soldats qui ont survécu à cet enfer. Qu’ils soient mutilés ou pas physiquement, et pour le côté psychologique là tout le monde est atteint, femmes, enfants, parents, voisins et soldats...

La rancœur, la jalousie, la haine, l’incompréhension et la vengeance sont dans le cœur de tous et au fil des jours ces sentiments vont grandir.

Un court roman, mais les mots, les phrases posés avec finesse vont vous entraîner dans une histoire qui sort des sentiers battus, les répercussions de cette guerre sur les familles endeuillées. Une descente en profondeur dans les âmes meurtries des familles qui ont perdu un être cher et des rescapés.

Un roman époustouflant, surprenant.

À découvrir dès sa sortie.

Résumé :

2 août 1914. L’ordre de mobilisation générale est proclamé. Dans le petit village de Vigans-sur-Yvette, quinze hommes partent rejoindre leur unité pour ce qu’ils pensent être la der des ders.

28 décembre 1919. Comme beaucoup de communes, Vigans a été lourdement affligée. En ce jour des Saints Innocents, les habitants se rassemblent pour assister à l’inauguration du monument aux morts. Alors que le maire s’apprête à dévoiler le mémorial, deux silhouettes apparaissent. Gabriel et Valentin s’en reviennent de la guerre, après cinq années de captivité.

En une seule journée, tout va basculer.

Au temps joyeux des retrouvailles, succèdera celui de la suspicion, des rancœurs, des jalousies, forgeant les rouages d’une machine infernale qui va tout balayer sur son passage.

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :Cliquez ici fds2016

Son site :Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire

 
×