La théorie de la paire

36561150 623660218010961 6716741308007841792 n

Chronique:

Titre :
La théorie de la paire

Auteur :
Evelyne Boury-Sipelgas.

Parution : 02/05/2018 – Auto-Édition.


183 pages.


J’avais déjà remarqué ce roman sur Facebook, dont la couverture ainsi que le résumé m’avaient interpellée. Alors, quand Evelyne me propose de le lire, je suis comblée.

Joy 16 ans, après avoir passé un séjour dans un institut médicalisé, triste et froid pour anorexie, décide de reprendre ses études et sa vie en main, loin de sa mère qui l’a élevée seule, seule sur tous les points, sans père, sans véritable amie, sans envie de vivre pleinement.

Joy s’installe chez Jonaz (67 ans) avec qui elle fait un deal, elle doit prendre soin de lui en échange Jonaz l’héberge.

Au fil des jours, un rituel s’impose entre eux, tous les soirs, Jonaz lui raconte l'histoire de Jack et de son robot BOZ, qui se passe dans le futur (2070) où la nuit n’existe plus, il n’y a que des jours, où l’on doit rejoindre dans les plus brefs délais, à la maturité de son cerveau, son âme sœur, mais sans jamais la rencontrer !!!!! Où la nourriture traditionnelle est remplacée par des substituts et des insectes, à cause de la surpopulation, on vit jusqu'à 120 ans, tout est robotisé, le hasard est banni, tout est prédéfini !

Mais est-ce c’est Joy qui va prendre soin de Jonaz ? Ou bien vont-ils s’occuper l’un de l’autre ? Vont-ils réussir à avouer leur secret qui les paralyse dans leur vie ?

Deux histoires, une dans le présent où Joy et Jonaz nous font comprendre qu’il faut faire confiance aux autres, qu’il faut faire tomber ces barrières sur les relations intergénérationnelles, l’entraide, la compréhension, la recherche du bien-être, trouver le bon équilibre dans sa vie.

Et celle de Jack qui nous interpelle sur le fait de préserver notre Terre, contre la pollution, la robotisation à outrance, la surpopulation et le climat que l’on dérègle…

Une écriture fluide, facile à lire et surtout très additive.

Deux récits parallèles, mais qui s’entrecroisent… un savant mélange qui nous pousse à réfléchir sur des faits de société, sur les relations entre les hommes et la robotique, sur l'avenir de notre Terre…

Un roman original, bien traité, un cri du cœur qui pourrait bien vous interpeller et vous faire réagir à notre destin… Réveillez-vous ! Ouvrez les yeux !

A lire absolument et sans délai, sans modération.

Résumé :

Ce roman nous projette 50 ans en avant et nous interpelle sur l’évolution de notre société. A travers ses personnages énigmatiques, il décline son message d’alerte transgénérationnel sur le monde de demain. Surpopulation, épuisement des ressources, intelligence artificielle, transhumanisme.

C’est le fil rouge d’une prise de conscience avertie. Faire bouger les lignes est bien son intention afin que « La théorie de la paire » ne puisse jamais naître, où que ce soit.

La relation d’amitié que Joy, une jeune lycéenne de 16 ans, entretient avec Jonaz, un sexagénaire, lui permet de dépasser ses difficultés quotidiennes totalement centrées sur elle-même. Pas tout à fait guérie, elle ressent ses préoccupations monter au fur et à mesure du récit de Jonaz. Avec humour et optimisme, Joy parvient à jeter un nouveau regard sur le monde et à satisfaire l’envie d’y prendre part pleinement. Pour Joy, il s’agit d’une quête qui transforme sa réflexion, jusqu’à sa vie.

L’histoire de Jack et d’Oriana racontée par Jonaz à Joy nous plonge dans un nouveau monde, où notre vie bascule du jour au lendemain, happée par un simple appel. Pour faire face à la pénurie de ressources, un partage s’est instauré. Certains vivent le jour tandis que d’autres vivent la nuit. Il nous est alors demandé de tout abandonner pour rejoindre notre moitié.

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :
Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire