La tête du lapin bleu

33802469 598854923824824 7176918006910418944 n

Chronique :

Titre :
La tête du lapin bleu

Auteur :
Wendall Utroi.

Parution : 01/05/2018 – Auto-Édition.


Genre : Littérature française.

499 Pages.


La couverture :

La couverture est magnifique et intrigante, en total rapport avec l’intrigue.

L’auteur :

C’est tardivement que je me suis lancé dans l’écriture, aujourd’hui j’ai publié six romans, le dernier vient tout juste de paraître.

Investigateur dans un service judiciaire, instructeur en école de Police, j’ai rejoint une mission européenne en Afghanistan, en 2009 pour une année. Puis en 2012, je suis parti pour les Balkans, pour une seconde mission que j’ai terminée milieu 2014. J’ai profité de ces expatriations, pour mettre le mot fin à mon premier roman.

Quand j’écris, je me fixe trois objectifs :

– Ne pas m’ennuyer ni ennuyer le lecteur.

– Écrire en augmentant crescendo le suspense.

– Et surtout faire en sorte que le lecteur ne devine pas la fin.

Le résumé :

Quand l’amour terrasse Ava et Léo sur les bancs du lycée, et qu’un an plus tard, à l’approche de la naissance de jumeaux, ils convolent en justes noces contre l’avis de tous, on comprend que le bonheur peut être soudain. Les histoires toutes simples ne sont pas les moins belles. On s’aime, on se marie, les rires des enfants viennent peupler notre petit monde. Le bonheur n’est pas aussi exigeant qu’on le dit. Puis, avec les années, on pense que rien ne peut troubler notre quiétude, notre douceur de vivre.

Mais, c’est sans compter sur le destin. Lui peut se jouer de nous… brouiller les cartes, changer les règles. Vous pensez que rien ne peut vous arriver ? Et si vous vous trompiez ?

Ma petite chronique :

Je remercie Wendall Ultroi pour la confiance qu’il m’a accordée en me proposant ce service presse.

Le malheur, ça fait fuir. D’abord les amis, puis la famille.

Ava est une femme heureuse. Un mari avec une situation professionnelle confortable, de merveilleux jumeaux qui illuminent sa vie, et pour continuer ce conte de fées, Léo lui propose quelques jours de vacances en famille. Rien ne pourrait assombrir ce bonheur et pourtant !

Un accident et la vie d’Ava bascule, la descente aux enfers d’une épouse, d’une mère qui a presque tout perdu et qui par le sentiment de culpabilité n’arrive pas à remonter la pente.

Comment réagir face à la perte de deux êtres chers et pire encore se rendre compte que l’homme avec qui on partage sa vie depuis des années est loin d’être le mari idéal que l’on croyait !

Rien ne lui sera épargné, et malgré le soutien de ses parents, Eva perdra complètement pied, car la seule défense à cette souffrance insoutenable sont des accès de violence et des décisions inconsidérées et dangereuses. Elle devra être soignée devenant un danger pour elle et pour les autres.

C’est le deuxième roman que je lis de Wendall Ultroi et je retrouve le style fluide et subtil. Les mots sont choisis pour faire en sorte que le lecteur ressente les émotions des personnages qui sont authentiques et attachants. On ne peut qu’éprouver de l’empathie pour cette mère et ses parents déchirés par la souffrance de leur fille face à cette tragédie.

Dès les premières pages je me suis mise en mode lecture « apnée ».

Happée, envoûtée, les pages défilaient sans m’en rendre compte, impossible de fermer le livre.

Un défilé d’émotions, l’angoisse, la peur, la peine, la souffrance ou la colère nous percute de plein fouet comme si nous étions à la place de l’héroïne.

L’auteur entretient un suspense angoissant. On reprend notre souffle, on commence à respirer, mais très vite un rebondissement nous coupe de nouveau la respiration.

Un roman émouvant, bouleversant où l’auteur aborde des sujets terribles, la perte de proches, les conséquences de la souffrance d’un deuil qui peut changer une personne, la reconstruction grâce à la volonté et l’amour d’une mère pour son enfant et l’aide d’un doudou, le lapin bleu.

Submergée par les émotions intenses j’ai terminé ma lecture en larmes et Wendall Ultroi a relevé le défi après m’avoir émue avec « Comme un phare dans la tourmente », je suis bouleversée par cette lecture.

Ce drame peut arriver à tout le monde, comment aurais-je réagi à la place d’Ava ?

Ma petite note :
10/10

Chronique réalisée par Sandrine Mantin


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :
Cliquez ici fds2016
Le site de l’auteur :
Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire