La proie

34529509 602217763488540 7301304391561117696 n

Chronique :

Titre : La proie

Auteur :
Céline De Rosa.

Parution : 12/02/2018 – Auto-Édition.


Genre : Roman noir / Suspense.

208 Pages.


La couverture :
Une couverture sombre bien choisie, pour une intrigue psychologique intense.

L’auteur :

Née en 1980, Céline De Rosa fait des études linguistiques et commerciales (licence d’espagnol, master de négociation internationale), puis prend le temps de voyager et s’essaie à divers métiers. Aujourd’hui elle est enseignante.

Passionnée de lecture depuis son plus jeune âge, c’est avec Marcel Pagnol et ses souvenirs d’enfance qu’elle fait ses premiers pas en tant que lectrice. Céline De Rosa est auteur d’un premier roman Elle(s).

Le résumé :

Sofia vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. A l’aube de ses trente ans, sa bulle a éclaté. Elle est inconsolable. Méconnaissable.

Chaque personne détient une part sombre. Une fois celle-ci mise en lumière, à quel point peut-il être dangereux de l’exploiter ?

« Une question parfois me laisse perplexe : est-ce moi, ou les autres qui sont fous » Albert Einstein.

Nul n’y échappe. Nul ne l’ignore.

Elle est inévitable. Sans cœur. Impitoyable. Elle ne sait se laisser attendrir par quiconque. Jamais elle ne fait de sentiments. Aucunement à court d’idées, toujours créative, d’une imagination sans bornes, elle est la plus talentueuse des artistes. Elle réserve un sort différent à chacun d’entre nous.

Certaines fois, elle nous prend par surprise, sans prescription aucune. D’autres, elle nous inflige de longues souffrances, d’atroces maux qu’elle surveille du coin de l’œil. Puis vient le moment où elle se jette sur sa proie et applique la sentence finale. Ah, elle sait s’y prendre, celle qui règne en maître absolu sur le monde et l’au-delà.

Ma petite chronique :

« Tristesse, dépression, folie… Il n’y a qu’un pas ! »

Un accident de voiture et Sofia perd ses parents avec lesquels elle a toujours vécu, toujours tout partagé.

Son monde s’écroule, elle perd tous ses repères et sombre dans la dépression, s’isolant du monde. Elle survit à sa façon, jusqu’à ce que la psychose s’installe doucement.

Mais de la dépression à la folie, il n’y a qu’un pas. Mais qui est cette étrange voisine qui surveille ses faits et gestes dans un délire psychotique et la poursuit telle une prédatrice chasse sa proie !

Réussira-t-elle à faire le deuil de ses parents et reprendre une vie normale ?

Avec un certain talent, l’auteure nous fait vivre la descente aux enfers de son héroïne. J’ai été prise dans les méandres du chagrin de Sofia.

Les mots sont choisis, Céline de Rosa laisse planer une sorte de confusion qui interpelle le lecteur à se poser beaucoup de questions dont il n’aura la réponse qu’en fin de lecture.

Un livre très bien écrit avec du suspense et des rebondissements.

Les flashbacks sont gérés avec brio, l’écriture est fine et subtile.

L’auteure nous envoûte, les émotions sont troublantes, oppressantes. Avec une pointe de narcissisme, on assistera à un dénouement complètement inattendu.

C’est une lecture bouleversante dont on ne sort pas indemne, car la perte d’un être proche est une situation commune à chacun d’entre nous. Je dois avouer qu’après ce roman ça fait peur !

Comment réagirions-nous face à un tel drame ?

Je remercie Céline De Rosa de m’avoir confié en service presse son dernier roman, « La proie ». Je recommande ce roman psychologique à tous les amateurs de frissons et suspense.

À aucun moment le lecteur ne peut s’attendre au scénario dramatique proposé.

Ma petite note :
10/10

Chronique réalisée par Sandrine Mantin


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :
Cliquez ici fds2016
Le site de l’auteur :
Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire