La face cachée de l'arc-en-ciel

37924823 647786858931630 3880684556038176768 n

Chronique :

Titre :
La face cachée de l'arc-en-ciel

Auteur :
David Ruiz Martin.

Parution : 13/07/2018 – Auto-Édition.


114 pages.


J’avais déjà dévoré « Le syndrome du morveux » et « Que les murs nous gardent », et quand je vois sur Simplement pro que David me propose un service presse de « La face cachée de l’arc en ciel », je saute de joie !!!

Je l'ai lu avec une avidité hors du commun, assise sur mon balcon à 3h du matin pour avoir un peu de fraîcheur, avec des chauves-souris qui me tournaient autour ! Rien de mieux pour vous mettre dans une ambiance angoissante, suffocante...

Déjà pour bien comprendre le titre : qu’est-ce qu’un arc en ciel ? C'est probablement un des phénomènes optiques et météorologiques le plus beau à observer.

Mais savez-vous que l’on ne peut pas voir toutes les couleurs de celui-ci ? Et que deux personnes regardant un arc en ciel, au même moment et au même endroit, ne voient jamais la même chose ? Car les gouttelettes d’eau sont constamment en mouvement...

« La face cachée de l’arc en ciel », de la beauté on passe à la noirceur, on a tous une face plus ou moins cachée, plus ou moins forte, qui peut sortir au grand jour suite à des événements qui nous perturbent.

Eh bien c'est exactement ce qui se passe dans les 7 magnifiques, extraordinaires, sublimes, remarquables nouvelles de David.

Elles sont d’une excellente qualité. Pour preuve, je n’arrive pas à en préférer une plus que l’autre. Autant elles sont différentes par leurs histoires et personnages et situations... avec pour moi, un seul point commun : méfiez-vous des apparences... la vérité est ailleurs...

Pas de résumé de ma part de ces nouvelles, Lisez-les simplement !

Avec cette écriture exceptionnelle que David possède, d’une fluidité incroyable, il nous scotche dès les 1ers mots, on ne peut que tourner les pages, une à une avec délectation.

Les personnages sont toujours sur une border-line, on ne sait jamais de quel côté de la frontière ils vont passer.

À lire absolument et sans délai, à savourer sans modération.

Résumé :

Sept couleurs. Sept histoires. Sept nuances aux pigments sombres, aux teintes douloureuses, parfois merveilleuses, où la peur côtoie la haine et où la haine, dans l’ombre, libère ce besoin viscéral de vengeance.

Des histoires où le courage se montre en surface, où l’espoir évince la fatalité et où parfois, l’accablement et la honte poussent à la folie.

Des récits qui souvent tutoient la mort, où les plus téméraires osent l’affronter, et où les plus couards préfèrent l’éviter.

Certains tenteront de se jouer d’elle, mais elle finira, s’ils ne prennent pas garde, par les saisir... Et une fois dans ses serres, la mort ne relâche pas sa proie... Ne vous éloignez donc pas du chemin... Car la peur sème le doute... Et le doute finit toujours par vous perdre...

Alors un conseil : restez prudents en tournant les pages de ce recueil de nouvelles.
 

Chronique réalisée par Nadine Doyelle

Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :Cliquez ici fds2016

×