Hier encore

51pelzd1k7l

Chronique :

Titre :
Hier encore

Auteur :
Luca Tahtieazym.

Parution : 15/11/2018 – Auto Édition.


304 Pages.


Une sublime découverte sur simplement pro !

Pourtant Luca et moi, nous sommes amis sur Facebook depuis un moment et jamais l'idée ne m'a effleurée de découvrir ses romans. Alors Luca, je te remercie de m'avoir fait cette demande qui m'a émerveillée.

Juillet 1958,

Simon, petit bonhomme de 9 ans est recroquevillé dans un coin de sa chambre, les bras autour de ses jambes, les yeux hagards, comme déconnecté du monde. Une fois de plus, son père vient de le passer à tabac.

Elise, sa grande sœur épie le moindre bruit, le moindre souffle, pour rejoindre son frère, pour le réconforter et aussi le soigner encore et encore...

Leur père parti, Elise se faufile dans la chambre de Simon, il a des côtes fêlées et des hématomes sur tout le corps...

Trop c’est trop, ce soir ils vont fuir ce père violent et cette mère qui ne lève, mais pas le petit doigt pour les protéger.

Partir avec Romain, un ami de Elise qui est sans famille.

Après une fugue de 2 mois, où traqués par leur père, les gendarmes, parsemée de bonnes et mauvaises rencontres. Ils se retrouvent au point de départ, Simon sous le joug de son père et Elise envoyée chez sa tante.

Puis Simon disparaît...

Elise cherche à savoir et 20 ans après...

Jusqu'où cela va l'emmener pour connaître la vérité sur cette disparition ?

Un roman puissant, où les émotions se distillent goutte à goutte dans nos veines et remontent pour exploser dans notre cœur, la douleur, la peur, l'entraide de ces enfants, leurs volontés à toute épreuve pour s'en sortir, pour prendre soin l'un de l'autre. Un peu comme les 3 Mousquetaires.

Je peux vous dire que vous ne pourrez pas rester insensible aux mots, aux phrases que Luca pose avec une grande sensibilité. J'ai été obligée de tourner les pages sans m'en rendre compte. J'avais envie de prendre dans mes bras ces 3 enfants, de les aider, de les aimer... d'en faire les miens. Mais aussi de faire subir à ce père (il ne mérite pas ce mot) le pire des traitements.

Un pur moment de lecture intense.

À ne pas rater, à lire absolument.

Résumé :

Des gosses qui dansent au bord du précipice.

Une fugue.

Une odyssée.

Et vingt ans plus tard, les fantômes du passé qui viennent réclamer leur dû.

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :Cliquez ici fds2016

Sa page Facebook :Cliquez ici fds2016

×