5 pas vers le bonheur

5 pas vers le bonheur 1036280

Chronique :

Titre :
5 pas vers le bonheur

Auteur :
Théo Lemattre.

Parution : 15/02/2018 – Auto-Édition.


142 pages d’amour à l’état pur.


Tomas assiste insensible, à l’enterrement de son père, qui a perdu sa bataille contre le cancer.

Seule Sophie, sa sœur est effondrée, peut-être beaucoup trop, pense Tomas, elle en fait trop, mais c'est normal, puisque c'est la chouchoute à son petit papa chéri ! Très peu de personnes sont là, on peut les compter sur une main ! Tomas n'a qu’une envie, c'est que cela se finisse vite, pour pouvoir rentrer chez lui, dans son studio de 20 m2 et s’affaler sur son canapé tout pourri, des détritus jonchent le sol et les meubles, une odeur de décharge flotte dans son appartement, qui reflète toute la vie de Tomas, bordélique !! Et aussi, il est pressé de savoir combien d’argent lui a laissé son père. Cela lui ferait du bien, plus obligé de trouver des cdd, puis enchaîner les allocations chômage.

Avec son pactole, il va pouvoir faire la fête avec ses amis, soirée console, pizzas. C'est le rêve pour Tomas, qui a arrêté sur un coup de tête ses études, juste avant de passer son bac ! Tomas ne veut pas rentrer dans le moule, il ne veut pas être un petit mouton qui fait métro, boulot, dodo.

Lui, il adore depuis qu’il est petit, travailler le bois, sculpter, créer. Donc, contre l’avis et une grosse, très grosse discussion avec son père, Tomas arrête ses études et quitte le cocon familial et part vivre avec un ami, et ne donne aucune nouvelle de lui.
Tomas en veut à sa sœur, la préférée, la chouchoute, la meilleure, elle a tout pour elle, l’amour et l’aide de son père, la réussite scolaire et professionnelle, un superbe appartement.

Tout les sépare. Et pourtant, ils étaient tellement près l’un de l’autre dans leur enfance, complices à la vie à la mort ! 

Pourquoi en sont-ils arrivés là ?

Quelques jours après l’enterrement, arrive enfin le rendez-vous chez le notaire. Tomas, à son habitude, arrive aviné et en plus en retard. Sa sœur fulmine dans la salle d’attente. Dans le bureau du notaire, Tomas attend son chèque avec impatience, mais le notaire lui tend simplement une épaisseur enveloppe kraft. Une altercation a lieu entre Tomas, sa sœur et Paul, ah oui, le meilleur ami de son père, il se mêle de tout, ce Paul, ça agace Tomas au plus haut lieu.

De retour chez lui, il balance l’enveloppe de rage. Comment va-t-il faire pour payer son loyer ? Et il décide d’appeler son « plan cul » Aurélie. A son arrivée, Tomas n’a qu’une envie, lui sauter dessus et la s.... ! Mais Aurélie a envie et besoin de parler, elle a besoin de sentiments, de tendresse et d’amour, enfin tout ce que l’on attend de l’homme qu’on aime !

Devant le refus net d’Aurélie, Tomas l’écoute à contre cœur, ne sachant que dire, elle tend la main vers l’enveloppe, la saisit et l’ouvre. Tomas commence à lire la 1ère lettre des 5, que son père a écrit et qu’il faut suivre pas à pas, à un mois d’intervalle, pour pouvoir toucher son héritage. De colère Tomas la met à la porte.

À partir de la lecture de cette 1ère lettre, Tomas va partir à la recherche de soi, de son père, de sa famille, va réfléchir, découvrir des secrets, se remettre en question, se trouver face à ce miroir, où il devra faire face à lui-même et aux autres. Va-t-il s’en sortir indemne, plus fort ou complément fracassé ?

Théo, tu as une plume, fluide, simple, additive, qui te permet de mettre de l’émotion, de l’amour dans chacun tes mots, tes phrases qui nous donnent à réfléchir, à se remettre en question, de nous ouvrir aux autres, de dire ce que l’on ressent, de donner de l’amour. Merci Théo pour ce merveilleux moment de lecture.
 

Résumé :

Cinq lettres. C’est tout ce que Martin a laissé à son fils, Tomas, avant de mourir. Cinq lettres et pas une de plus. Ce sont leurs « petites leçons de vie », comme à l’époque. Mais cette fois, l’enjeu est bien différent…

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire