N’attends pas que l'orage passe

51r n4qflel

Chronique :

Titre :
N’attends pas que l'orage passe

Auteur :
Lydia Metzger.

Parution : 04/04/2017 – Auto-Édition.

312 Pages.


Un article coup de cœur pour une découverte qui restera dans le mien !

« N’attends pas que l’orage passe », écrit par Lydia Metzger, parle de l’amour.

« N’attends pas que l’orage passe » parle de rencontres.

« N’attends pas que l’orage passe » parle de la vie.

Emma se remet d’un cancer du sein. En rémission depuis 3 ans, elle réapprend à vivre par elle-même, hors des bras surprotecteurs de son mari. C’est ainsi qu’elle accepte un poste loin de chez elle et qu’elle vit seule la semaine.

Entre en scène un tourbillon de vies déchirées, malmenées, qui créent autour d’elle un nuage d’amour et d’amitiés.

La rencontre avec Seth lui réapprend à aimer malgré la fin annoncée de son mariage.

L’homosexualité de sa fille adolescente la pousse à s’affirmer entant que mère pour sauver sa fille des mains d’un père rendu violent par cette annonce.

Le viol d’une élève lui permet de prendre soin de quelqu’un d’autre qu’elle-même, et la pousse ainsi sur la voie psychologique de la guérison.

L’amitié avec Sofia tout d’abord, puis Mia et Marcellus la rend forte et sûre.

Tout ce groupe d’êtres malmenés par la vie se serrent les coudes, se découvrent, et s’aiment.

Avec une grande pudeur, l’auteur nous montre l’importance d’être soi, de rebondir, de se battre, tout en étant entouré des personnes que l’on aime. Un éloge des sentiments justes, banals, et pourtant tellement formidables.

Une écriture simple, discrète, efficace, qu’on a du mal à lâcher.

Des personnages qui pourraient être nous, vous, eux, ce qui les rends attachants.

Ce livre parle de n’importe qui. Nous avons tous des boulets aux pieds, qui nous empêchent d’avancer, et dont il faut briser les chaînes.

Nous avons tous vécu cet amour que nous ne voulions pas vivre, mais qui s’est imposé pour nous faire découvrir qui nous sommes vraiment.

Nous avons tous un enfant à protéger des monstres de la vie.

Mais, surtout, nous avons tous ces amis qui font partie de nous-mêmes.

Un livre sans prétention, ce qui le rend exceptionnel !

Chronique réalisée par Kty des Livres


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire