Le silence des aveux

51ttip2cbxl

Chronique :

Titre : Le silence des aveux

Auteur :
Amélie De Lima.

Parution : 13/05/2017 – Auto-Édition.

423 Pages.


D’abord, je remercie du fond de mon petit cœur, Laurent Fabre, qui par son concours m’a permis de lire ce thriller.

ET QUEL THRILLER…

J’en profite aussi pour vous dire que je préfère vous donner mon ressenti, plutôt que de faire des commentaires. Vous faire partager mes émotions, mes sentiments, les calques et les voyages que me donnent mes lectures.

Tout commence en 2010 à Lille, exactement le 26 novembre. L’hiver est déjà là et la ville a revêtu son manteau blanc, un froid glacial fige la ville endormie. A 3h52, le portable de Véronique Smet (commissaire) vibre...

On vient de découvrir sur les berges du canal de la Deule, le corps d’une jeune fille en position fœtale, habillée, mais sans culotte, scalpée. Dans sa main fermée, on retrouve un billet de 20 € avec une inscription en rouge.

Puis un 2ème et 3ème corps sont retrouvés au même endroit, mortes dans les mêmes conditions.

De belles et jeunes filles, qui se ressemblent autant sur le point de vue physique que sur leurs fins tragiques.

Et là, la commissaire Smet et son coéquipier Bernier vont devoir résoudre cette enquête avec très peu d’indice, voire pas du tout.

Sauf que…

Je ne vous en dirai pas plus sur l’enquête.

Dès la première page, je me suis retrouvée scotchée aux mots, aux phrases. Les chapitres ont défilé à une vitesse folle. Ce n'est pas qu’une enquête de police sur des meurtres odieux de jeunes filles, mais un voyage, une réelle intrusion dans la vie, la tête de tous les personnages. Avec leurs blessures psychologiques plus ou moins profondes. Je suis descendue dans les bas-fonds de leurs âmes torturées.

Amélie avec sa plume incisive, additive et un réel don de nous décrire avec une précision digne d’un horloger Suisse, les personnages, leurs émotions, leurs pensées, les tortures physiques et mentales qu’ils ont subis dans leurs passés et qui les ont amenés à réagir de la sorte.

Un thriller psychologique d’un réalisme à vous donner des palpitations et des sueurs froides dans le dos.

Ce thriller est un grand puzzle où j'ai récolté et assemblé les pièces une à une au fil des pages. Pour ce qui concerne la dernière, elle m'a explosé en pleine figure, une fin que personne n’attend.

Merci, merci, merci Amélie.

Je vais être ton ombre maintenant, je vais te suivre pas à pas. Bon je vous l’avoue, je l’ai lu deux fois de suite tellement je l’ai adoré et une sublime couverture.

Résumé :

Lille, novembre 2010, le corps sans vie d’une adolescente est retrouvé près de la Deûle enneigée, dans d’étranges conditions. Cheveux scalpés, habillée mais sans sous-vêtements, un billet de vingt euros dans la main, tout prête à croire qu’il s’agit d’un crime sexuel. Véronique De Smet, commissaire chargée de l’affaire semble piétiner, les meurtres s’enchainent et l’enquête est au plus bas.
Pourtant, un revirement de situation permettra à Véronique de mettre la main sur le présumé meurtrier, un trentenaire qui semble être le coupable idéal. Mais, l’est-il vraiment ?
Aidée de l’inspecteur Bernier, Véronique réalisera un travail de fond, sur l’enquête et sur elle-même, pour démêler cette affaire, où rien ne semble être ce qu’il parait...


Chronique réalisée par Nadine Doyelle

Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire