La part d'ombre

31131013 583753142001669 8259603882757096027 n

Chronique :

Titre :
La part d'ombre

Auteur : Marie-Françoise Chevallier Le Page.

Parution : 01/03/2017 – Édition de la Safranède.

189 Pages.


6 octobre 2005. Limousin

La veuve K arrive dans une propriété, où elle a réservé une chambre. Elle doit superviser le tournage d'un film sur son défunt mari qui était journaliste, et qui à l'époque, enquêtait et commençait à écrire un manuscrit sur le viol et le meurtre d'une jeune fille blanche de 14 ans et sur le tueur noir.

La veuve K veut compléter et finir ce manuscrit afin de le publier ! Elle va donc enquêter à son tour et rencontrer la mère de la victime, puis celle du coupable.

De révélations en révélations, on va découvrir ce qui s'est vraiment passé ! Est-ce leurs fautes ? Que s'est-il vraiment passé ? Pourquoi eux ? Est-ce dû à leur éducation ?

Auraient-elles pu éviter tout ça ?

Marie-Françoise, avec ta plume d'un autre temps, tu nous décris à la perfection les sentiments, les interrogations, les ressentis de ces femmes meurtries par la vie. Des phrases remplies de poésie et déroutantes. Les secrets de la naissance du tueur né noir alors que ses parents sont blancs ! Une recherche sur les racines de la mère du tueur, qui elle-même a été adoptée. La descente aux enfers de la mère de la victime.

Un roman psychologique, noir qui va vous ébranler, vous secouer et vous fera sortir de votre zone de confort. J'ai été déstabilisée par cette lecture, des sentiments contradictoires sur ces femmes. J'ai pris le parti de l'une puis de l'autre et enfin des deux ! Et cette fin qui m'a brisé le cœur !

Et vous qu'auriez-vous fait si vous aviez su ? Peut-on changer les choses ?

Un roman dur à lire.

Résumé :

Marie avait 14 ans… Vincent à peine 15. Pourtant, il l’a sauvagement tuée, après l’avoir violée. Cela aurait pu n’être qu’un simple fait divers. Mais le grimoire de son défunt mari − journaliste et écrivain − retrouvé par la veuve K. au fond d’un tiroir au grenier, recèle en réalité de lourds secrets.

L’évocation en alternance, opposition et effet miroir des souffrances de la mère de la victime et de la mère de l’assassin dans ce récit inachevé l’intrigue vivement et elle décide de partir enquêter en Limousin. Elle ne se doute pas qu’elle va involontairement conduire chacun des protagonistes de cette tragédie à dévoiler sa part d’ombre secrète, et qu’elle va être malgré elle la cause du drame absolu révélé par un épilogue totalement imprévu.

Inspiré de faits réels, ce roman à suspense nous interroge et nous interpelle sur des sujets aussi intemporels que d’une cuisante actualité.

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :
Cliquez ici fds2016