La face cachée des apparences

31056930 582881418755508 6982370164347227397 n

 

Chronique :

Titre :
La face cachée des apparences

Auteur :
Nina Oktava.

Parution : 18/11/2017 – Auto-Édition.


Genre : Jeunesse / Adolescents / Romance.

350 Pages.


L’auteur :

Je suis une jeune fille de 23 ans. J’écris depuis que je suis en âge de tenir un stylo et j’ai toujours rêvé d’avoir une de mes créations, un jour, entre mes mains. C’est un véritable rêve d’enfant que de publier mon premier roman.

Quand j’étais petite, c’était sûr, je voulais devenir écrivain. J’écrivais mes histoires à la main, dans des tas de cahiers et mon cousin, qui avait déjà la fibre commerciale, tentait de négocier une marge sur la vente de mes futurs livres. Nous devions avoir dix ans, mais il était sûr qu’il deviendrait riche grâce à moi. Je ne sais pas pourquoi ce souvenir me revient maintenant. Sûrement parce qu’au cours de l’adolescence, j’ai petit à petit abandonné mes espoirs et écrire est devenu de moins en moins important pour moi.

Ce n’est qu’il y a deux ans, en rencontrant une personne formidable, que j’ai retrouvé le goût de raconter des choses. Cette personne m’a donné l’inspiration et a également largement inspiré l’un des deux personnages principaux de mon premier ouvrage. J’ai repris goût à tout ça, d’abord en écrivant pour moi, ensuite en écrivant sur des pages Facebook et sur Wattpad. Et enfin, à force, on m’a convaincue que ça méritait d’être concrétisé en format papier. Je n’avais pas envie de passer par une ME, c’était trop… Personnel, trop « à moi ». J’ai vraiment mis trop de moi-même dans cette histoire pour la laisser être gérée par d’autres.

Je suis une jeune auteure amatrice née de de ses propres rêves et alimentée par les espérances et la confiance des autres.

Le résumé :

« En l’espace de trois ans, j’avais détruit deux garçons, sous prétexte que je les avais trop aimés. J’aurais dû apprendre de mes erreurs, n’est-ce pas ? Seulement, ce ne fut pas le cas. » Des secrets, de la noirceur, mais aussi la beauté d’une rencontre. Venez découvrir l’histoire de Nina et Mathias. Une romance moderne comme vous n’en avez encore jamais vu.

Ma petite chronique :

Alors qu’elle pense être incapable d’être aimée, Nina a du mal à croire que le beau Mathias puisse s’intéresser à elle jusqu’à en tomber éperdument amoureux.

Mathias ! le « beau gosse » qui ne laisse aucune fille indifférente, au caractère rieur et enjoué alors que Nina est plutôt solitaire.

Agressée à l’âge de 13 ans, elle a perdu toute estime d’elle et de l’image qu’elle représente. Pour se protéger, elle se forge une carapace et se refuse au bonheur.

Alors qu’ils sont totalement de caractères opposés, arriveront-ils à construire une relation amoureuse ?

Nina retrouvera d’elle le plaisir de vivre sereinement et de se laisser aller au bonheur ?

Un début de roman un peu lent. On ne voit pas très bien ou l’auteure veut nous emmener. On peut penser à une banale histoire d’amour entre deux jeunes gens fréquentant la même université.

Au fur et à mesure que l’intrigue amoureuse évolue, on apprend à connaître les deux protagonistes principaux, et découvre derrière la romance une partie autobiographique cachée avec beaucoup de souffrance.

Les citations de début de chapitre sont bien choisies, j’ai pu apprécier les petits clins d’œil à la série Harry Potter et les chansons citées.

L’écriture de Nina est fluide et addictive. Les flash-back sont gérés avec brio et elle maîtrise la multitude de ses personnages secondaires qui ont tous un rôle important à jouer dans l’intrigue.

L’auteure a su transmettre les émotions à travers ses personnages attachants et ses descriptions, le jeune public se retrouvera certainement.

Je remercie Nina Oktava, de la confiance qu’elle m’a accordée en me proposant ce service presse.

Je recommande ce livre et comme tout le monde j’attends le tome 2 avec impatience.
 

Ma petite note : 8/10

Chronique réalisée par Sandrine Mantin


Pour se le procurer :
Cliquez ici fds2016

Sa page Facebook :Cliquez ici fds2016