Jinjinaji

30707579 582057125504604 3112386095303848826 n

Chronique :

Titre :
Jinjinaji

Auteur :
Kate Del Ferra.

Parution :
17/08/2017 – Éditions de la joie.

310 Pages.


Vous prenez un shaker, vous y mettez un couple de retraités un peu haut perché, puis vous ajoutez leur fils et sa copine qui passent une semaine chez eux, un soupçon d'humour noir et corrosif, vous secouez énergiquement et vous obtenez « Jinjinaji » !!!

Parlons maintenant du couple, Jacques et Nicole, qui on peut dire, ne profitent de rien, même pas de leur retraite, alors que leur fils a enfin coupé le cordon ombilical ! Ils n'ont qu'une pensée, c'est leur fils Julien, leur unique enfant qui les a abandonnés à leur triste sort. À 26 ans, Julien est parti poursuivre ses études à Paris et a trouvé un travail loin de ses parents. Alors que Jacques l'a élevé dans le culte de la vénération de sa mère, mais comme ça il se dédouane de son éducation !

Ce couple insolite ne vit, en fin de compte, que pour les coups de fil hebdomadaires avec Julien depuis son départ... Ils veulent tout savoir, tout gérer. Qu'est-ce que tu fais ? Qui voit-il ? Etc etc etc...

Six mois après son départ, silence radio de la part de Julien. Angoisse pour les parents, mais que se passe-t-il ? Pourquoi Julien ne prend plus la peine de décrocher ? Ils se font leurs propres films dans leurs têtes.

Puis, un jour, un appel de Julien leur annonce qu'il vient passer une semaine à Chamonix, (il revient dans le cocon familial) c'est pour leur présenter l'amour de sa vie...

Horreur, malheur pour ses parents.

Qui est cette fille ? Pourquoi Julien veut leur présenter cette femme ? Ils ne l'ont pas élevé dans cette optique. Leur fils leur appartient !!!!

Comment vont-ils accepter cette jeune femme ?

Comment tout cela va se terminer ?

Kate, dès les 1ères pages, je me suis prise d'affection pour Jacques, je me suis dit, oh le pauvre homme avec une femme pareille, comment fait-il pour la supporter.

Puis au fil des pages qui tournent vite et avec tes mots, tes phrases incisives, corrosives, ton humour noir qui nous fait rire jaune ou pas c'est selon votre personnalité ! Je l'ai haï comme jamais j'ai détesté un personnage de fiction. J'étais vraiment énervée, en colère, outrée contre ses manipulations, ses paroles, ses comportements, tout ce qui représente Jacques me fait sortir de mes gonds...

Kate, tu nous sors de notre zone de confort.

Un thriller psychologique, noir, très noir, abrasif, corrosif, une approche de l'amour de la famille qui sort des sentiers battus. Une comédie cynique, originale où Kate a réussi à la perfection à nous tenir en haleine jusqu'au dernier mot. Une comédie étonnante et détonante.

Vous voulez être surpris, un peu bousculé, rire ou sourire ou pas, alors n'hésitez pas une seconde, lisez « Jinjinaji ».

Résumé :

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas profité de ce cadre idyllique. Pourquoi ne pas y aller cet été, avec sa fiancée ? L’occasion rêvée pour ses parents de rencontrer l’élue de son cœur. Retraités et heureux propriétaires de leur maison dans les Alpes, ils seraient ravis d’apprendre la nouvelle.

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :
Cliquez ici fds2016