Ces oiseaux qu'on met en cage

44872948 583992575365685 5793684219699920896 n

Chronique :

Titre :
Ces oiseaux qu'on met en cage

Auteur :
Marjorie Levasseur.

Parution : 19/05/2017 – CreateSpace Publishing.

200 Pages.

Prix des auteurs inconnus 2017 - Catégorie Réalisme.


4ème de couverture :

Samuel, Fabrice, Manon, Franck, Anne-Lise… Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ? Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque. Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue… D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

Mon ressenti :

Quelle jolie découverte que ce livre et la plume de son auteur ! Des personnages attachants (perso une préférence pour Colette), dont on découvre l’apparence, oui l’apparence physique, mais aussi celle que les autres ont d’eux. Au fil des pages, on plonge aussi dans leurs émotions, leurs blessures… et il est bien difficile de les quitter avant la dernière page.

Il n’est pas compliqué d’imaginer un de nos proches ou même soi à leur place. Ben oui, réfléchissez un instant, au quotidien, connaissez-vous réellement votre voisin, votre collègue de bureau ? Vous êtes vous, ne serait-ce qu’une fois, posé la question : qui est-il (elle) vraiment ? Autre question : comment réagiriez-vous à sa place, avec ce vécu ?

La couverture ainsi que le titre m’avaient interpellée, mais c’est tellement pertinent, une fois le livre dévoré ! Les oiseaux possèdent des ailes et donc ne peuvent être enfermés indéfiniment ! Les êtres humains ? Ils ont des ailes ? Non, pas de panique, je n’ai pas bu, je sais qu’ils n’ont pas d’ailes, mais lorsqu’ils sont brimés, « calibrés », enfermés, molestés (par des paroles ou des actes), n’ont-ils pas la légitime envie de liberté ? Le droit d’être eux-mêmes ? De sortir de ce carcan ?

Oui, avec justesse, Marjorie évoque de nombreux thèmes et fléaux existants dans notre société, mais en fine observatrice du quotidien, elle a utilisé des « tranches de vie » très ancrées dans la réalité.

J’ai particulièrement aimé l’intelligence de l’auteur, de proposer au lecteur, différents points de vue, les réactions possibles face à telle ou telle tragédie, ou conséquences d’un traumatisme, mais tout ça très subtilement, juste assez pour se faire son propre avis ou s’identifier au personnage et à la situation.

Bien sûr que je vous conseille ce livre ! Un florilège de sourires, de réflexions, de tendresse, de remise en question… il serait dommage de s’en priver.

Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016

Sa page Facebook :Cliquez ici fds2016
Son site :Cliquez ici fds2016

Ajouter un commentaire