Chronique de la mort au bout

31403983 585957281781255 7353914295876380475 n

Chronique :

Titre :
Chronique de la mort au bout

Auteur :
Léonel Houssam.

Parution : 05/07/2015 - Auto-Édition.


150 Pages.


Cent cinquante pages à lire, en une soirée, c'est fait !

Quelle erreur de ma part, j'ai mis trois soirées, car complètement déroutée par l’écriture, par les images non conventionnelles ! Lire et relire plusieurs fois la même phrase, le même paragraphe, pour savoir si j’avais tout bien saisi à la 1ère lecture.

Pour une fois, je ne vous ferai pas un résumé traditionnel, je vous dirai seulement que vous allez rentrer de plein fouet dans les pensées, la tête d’un tueur, une chute vertigineuse dans l’antre d’un killer déjanté, sa vision de la vie, de ce qui l’entoure… le pourquoi et le comment de cette haine, cette envie et ce besoin de tuer, le plaisir qu’il prend à faire du mal.

Des flashbacks qui nous mènent dans son enfance avec son père, cette enfance dure, blessante, dévalorisante !!!! Puis avec une femme prise en otage, les sévices qu’il lui fait subir !!!

Léonel, avec ta plume hors du commun, tu poses des mots et des phrases qui nous propulsent dans une autre dimension, nous interpellent, nous choquent…

Une descente dans la noirceur de l’esprit et de son destin de tueur.

Un roman glauque, noir, d’un noir profond comme une descente dans les abysses. Une écriture différente, déstabilisante, provocatrice et qui ne vous laissera pas indifférent par sa lecture. Un tour de force par une écrite déjantée réussi !!

J'ai adoré. À lire.

Résumé :

Auteur de plusieurs romans et des biographies de Bertrand Cantat et de Manu Chao, ce nouvel opus noir de Léonel Houssam est une chute vertigineuse dans la psyché d'un tueur...

L’histoire : le narrateur, un tueur, raconte sans filet, de façon sonique, son épopée meurtrière, sa vengeance flamboyante. Roman noir, très noir, à déconseiller à toutes les âmes sensibles...

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :
Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :
Cliquez ici fds2016
Son site :
Cliquez ici fds2016

×