Derrière toute chose exquise

41m9cpsdy l 1

Chronique :

Titre :
Derrière toute chose exquise

Auteur :
Sébastien Fritsch.

Parution : 17/02/2014 – Éditions Fin mars début avril.


161 pages.


Mon 3ème livre de Sébastien et je me suis encore laissé prendre par l’histoire et cette écriture propre à Sébastien.

Jonas Burkel, photographe d’une quarantaine d’années, vit qu’en regardant par sa fenêtre, rien ne change dans ses habitudes, un café, une cigarette et le même air de jazz tous les jours. Il suit la vie bien réglée de ses voisins et passants. Son appartement, son antre, son cocon où il se sent en sécurité, rien n’évolue autour de lui et en lui, Jonas est statique dans sa vie !

Ne pas s’engager, ne pas changer ses rituels, vivre par procuration, voilà comme vit Jonas.

Il s’est spécialisé dans des photos de jeunes filles d’une vingtaine d'années, longilignes, brunes et perdues dans leurs vies, qu’il aborde soit dans le métro, la rue, un train au pire moment de leurs vies. S’ensuit des photos dans des lieux qui ressemblent à des paysages d’après-guerre, maisons délabrées, immeubles effondrés. Quoi de mieux que la misère des décors pour faire ressortir le désespoir de ces filles et pour les aider à s’en sortir !

Quelques magnifiques photos d’elles, puis une relation entre eux s’installe, mais jamais pour longtemps…

Jonas leur remonte le moral, puis les laisse tomber…

Pourquoi agit-il comme ça ? Il ne les abandonne pas sans rien, il les installe dans une chambre d’hôtel en face de chez lui et les envoie chez un ami directeur d’une agence de mannequins qui les embauche et leur trouve un appartement.

Certaines oublient Jonas, passent à autre chose. D’autres comme Kelly reste amie avec lui, seule Margot n’a pas supporté cette séparation, elle le suit dans ses moindres faits et gestes et note tout dans des carnets bleus.

Une rencontre dans le train Meaux Paris avec Nathalie va changer radicalement sa vie... Il l’aime à la folie, la veut rien que pour lui. Il la voit partout, lui court après, mais elle disparaît toujours au dernier moment, elle est présente sans pour autant être là !!! Une rencontre qui va le faire descendre jour après jour dans la folie !

Une partie de cache-cache s’engage entre eux au fil des jours. Jonas s’embourbe de plus en plus dans cette histoire d’amour à sens unique… jusqu'où cela le mènera-t-il ? Pourquoi Nathalie disparaît-elle à chaque fois ?

Puis un jour, la police vient au domicile de Jonas pour lui apprendre que Kelly a sauté par la fenêtre. Est-ce vraiment un suicide ? Qui aurait pu la tuer et pourquoi ? Une enquête commence et...

Un roman noir, mais pas glauque. Une descente vertigineuse dans la folie. Un sublime roman additif, troublant, rempli de moments de poésie.

Roman psychologique ? Un polar ? Une romance ?

Je ne saurais pas où le classer ! Mais je peux vous dire qu'il faut le lire.

Résumé :

Depuis près de vingt ans, Jonas Burkel photographie toujours la même femme ; seul le prénom change. Mais plus que les brunes longilignes au regard perdu, il semble que son vrai grand amour soit ses habitudes : ses disques de piano jazz, ses errances dans Paris… et ces corps féminins dociles et invariables.

La fille qu’il découvre dans un train de banlieue, accrochée à un roman d’Oscar Wilde, semble la candidate idéale pour prolonger la série : il oublie immédiatement son précédent modèle, imagine déjà sa nouvelle conquête devant son objectif, dans des rues sombres, sous la pluie, sous ses draps…

L'idée qu'une femme puisse refuser son petit jeu sentimental ne lui traverse même pas l'esprit. Mais comment pourrait-il deviner que, tout comme lui, la lectrice du train n’accepte aucune règle sinon celles qu’elle invente ? Et que tous ceux qui l’approchent doivent s’y plier ; jusqu'à y jouer leur vie.

Chronique réalisée par Nadine Doyelle


Pour vous le procurer :Cliquez ici fds2016
Sa page Facebook :
Cliquez ici fds2016